Dako & Topsie sous nos micros | Brick à Brack

Become a member and enjoy many benefits, it's fast and free!
News • Dako & Topsie sous nos micros

Dako & Topsie sous nos micros

By Max_LG (Jul. 20, 2014)


"Oh celle de Jacques, le lieutenant Jacques Martin ! Jacques est notre meilleur pilote de chasse depuis Papy Boyington en 89 ! "Cela vous rappelle quelque chose ? Ne cherchez pas plus loin ! Pour nombre d'entre nous, il aura suffi d'avoir regardé ces deux petits BF pour nous plonger dans le monde du Brickfilm. Je veux bien sûr parler de Legowars réalisé par deux amis Dako & Topsie. La gazette de Brick à Brack s'est lancée à la recherche de ces deux compères pour en savoir un peu plus sur cette série inachevée qu'est Legowars.

Voilà maintenant presque dix ans que deux courts-métrages respectivement de 9 et 13 minutes ont été publiés sur Dailymotion. Pour l'époque, le BrickFilm était un hobby encore peu connu sur Internet. Quelles ont été les raisons de vous lancer dans un projet si ambitieux ? :

TOPSIE : A l'époque on avait dit que c'était pour faire des films sans se prendre la tête avec des acteurs, ces cons là ne voulant pas se faire trancher un bras ou des trucs comme ça. Mais en fait nous cachions la vérité : la vérité c'est que ce sont les legos qui sont venus nous demander un film, on a du beaucoup travailler pour faire passer ça en stop motion et que personne ne se doute que les legos sont vivants. Mais le mensonge me ronge, alors je préfère tout balancer.
Dako : Un beau jour, Topsie a fait le grand saut en achetant un app photo de 3 millions de pixel. Pour l'époque, c'était énorme, le must ! Il m'a proposé de faire un vrai court métrage. C'était sans prétention, on voulait faire rire les copains.


Comment vous est venu l'idée d'une histoire sur les péripéties de quelques jouets luttant pour le contrôle d'un appartement ?

D : Topsie vous répondra que la drogue nous a aidé. Pour dire vrai, je pense que l'on a toujours était fan de lego. On avait expérimenté quelques scènettes avec des legos et ça nous avait bien fait marrer. A l'époque Topsie était jeune papa et il avait une belle collection de jouets McDo (HappyMeal). Je pense que l'idée du scénario est arrivée rapidement dans sa tête. Mais ce mec il a plein d'histoires très drôles dans sa tête...un jour il faudra qu'il sorte un livre...ou un film.

Parlons donc du scénario. Il présente de nombreuses références à Star Wars mais également à d'autres films (Fourmiz et autres) Lors de l'écriture du scénario avez vous écrit d'une traite l'histoire ou avez vous réécrit le script après quelques hésitations ?

T : Je ne me rappelle plus mais je crois qu'on a écrit le 2 en se marrant pendant le tournage du 1 et on a écrit le 1 en se marrant au téléphone. Le script ... euh y'en avait pas trop trop ... Y'avait surtout l'idée globale, et quelques scènes précises aux quelles on tenait, genre la référence à Octobre Rouge, ou des trucs comme ça.
D : Il y avait une trame globale et quelques plans clés. On voulait aussi qu'il y ait toujours des bidouilles qui bougent en arrière-plan pour donner de la vie au film.


Pouvez vous nous en dire plus sur la répartition des rôles entre Topsie et vous ?

T : Dako a quasiment tout fait, moi j'ai fait le café et j'ai fini les pizzas.
D : Il est modeste, Topsie s'occupait du scénario et moi je l'adaptais. Il s'occupait aussi de créer des droïdes de construire pas mal de décors en lego tout au long du tournage ! Pour ma part je m'occupais de la prise de vue, des mouvements des bonhommes et du montage. On s'est partagé les FX.(Ndlr : Fx <=> effets spéciaux)


Combien de temps aviez vous prévu pour la réalisation ? Fut elle respectée ?

T : Je crois me souvenir qu'on était parti sur 3x24 h pour le 2 et une après midi pour le 1
D : La post-production a pris beaucoup de temps, environ 1 mois...il a fallu faire le montage, l'adapter, rajouter les effets spéciaux, enregistrer les voix, créer des ambiances sonores, trouver des bruitages sur le web...On a utilisé Adobe Premiere pour le montage, After Effect et alamDV (qui n'existe plus) pour les effets spéciaux et SoundForge pour les voix.


Quelle était votre relation avec ces briques dans votre enfance ? Quel avantages ou inconvénients leur avez vous trouvé lors de ce tournage ?

T : Je passais des heures à construire des machins improbables et à m'imaginer des tas d'aventures avec. Ce que j'aimais c'était fouiller le bac à Lego pour trouver les pièces rares au fond...
D : Aux legos ? J'y ai joué tout au long de mon enfance. Après avoir fait le premier legowars, tout mon entourage s'est mis à m'offrir des legos par dizaine, c'était génial. Bref, c'est une relation qui n'est pas prête de s'arrêter. Les avantages pendant le tournage : on peut faire une pause pour aller prendre un café et tout le plateau de tournage reste en place, même les acteurs. Les inconvénients : c'est long...mais c'est tellement génial !


Quel appareil de prise d'image utilisiez vous à l'époque ?

T : Les films en lego et nous ça commence fin des année 90. On utilisait un des premiers appareil photo numérique grand public, du type Sony Mavica : 400.000 pixels. Bref on ne pouvait pas aller très loin on s'amuser à faire des séquences de 15 à 20 secondes. Pour ces deux films on a investi dans un Nikon coolpix 800 avec une sorte de grand angle, une lampe, du café, beaucoup de café.
D : Et surtout beaucoup de musique, des bandes originales de blockbuster pour se mettre dans l'ambiance


La saga s'est terminée avec le deuxième épisode "L'attaque des clowns" Cette saga fut elle prolifique pour votre carrière ?

T : Pas trop, quand je montre ça au boulot au mieux je passe pour un psychopathe.
D : Oui on a été contacté par Légo pour faire des spots pub mais on a refusé...Non, c'est pas vrai ! Pas vraiment d'incidence sur la "carrière"...mais c'est une bonne expérience pour apprendre et comprendre le processus de fabrication d'un film d'animation. En 2008 j'ai créé une petite boîte de production...mais je n'ai pas eu l'occasion de faire de film en lego depuis...mais qui sait...ça pourrait bien reprendre un de ces jours... mais avant il faudra que je finisse de monter le super destroyer interstellaire


Un dernier mot ou conseil pour vos lecteurs?

T : Mangez 5 fruits et légumes par jour ? Ne fumez pas, ou si vous fumez ben essayez de ne pas fumer en faisant le plein d'essence. Respectez l'ancien code des chevaliers, et surtout rigolez, rigolez, rigolez.
D : Faites-vous plaisir ! Et merci de nous avoir fait revivre ces souvenir...ça donne envie de s'y remettre



No post has been published here, be the first to do so!

Sponsors

Support us

Language

Français - English